Foire aux questions

Toutes les réponses montrer / eliminer

  • Comment le mélange de graines du jardin d'abeilles a-t-il été assemblé et à quoi avez-vous prêté attention lors de la sélection des plantes ?

    Nous avons prêté attention à de nombreux facteurs différents. C'était particulièrement important pour nous :

    • Espèces donneuses de pollen et de nectar
    • Espèces indigènes
    • Floraison du printemps à l'automne profond (surtout à partir de la fin de l'été, elle se tarit).
    • Différentes formes de fleurs (pour les insectes au museau court et aussi au museau long)
    • Graduation en hauteur, c'est-à-dire qu'il y a des espèces hautes et basses. Pour deux raisons : certains insectes le préfèrent plus protégé. Et avec cette gradation d'altitude, toute la prairie ne tombe pas pendant le premier orage.
    • Pérennité : La première année, les annuelles fleurissent. En même temps, les graines des espèces bisannuelles et vivaces germent et forment des rosettes près du sol, d'où les fleurs apparaissent à partir de la deuxième année. L'avantage est que le sol est bien couvert dès le départ, ce qui empêche la dissémination des mauvaises herbes.
    • Seules les espèces qui peuvent supporter à peu près n'importe quel sol de jardin. Il n'y a pas d'espèces prononcées de pelouses à faible teneur en éléments nutritifs, car on les trouve à peine dans nos jardins.
  • Qu'est-ce qui rend le mélange de graines de jardin d'abeilles si particulièrement agréable pour les abeilles ?
    • Bien sûr, surtout la sélection des espèces. Toutes les espèces offrent le pollen et/ou le nectar des insectes.
    • Et les périodes de floraison : il est important pour les insectes qu'il y ait des fleurs toute l'année. Surtout à la fin de l'été et à l'automne, nos jardins deviennent "minces" avec des fleurs appropriées.
  • Le mélange de graines et de graines d'abeilles du jardin d'abeilles peut-il également être utilisé sur la terrasse et le balcon ?

    Cela fonctionne - mais pas vraiment bien. Pour ces raisons :

    • Certaines espèces du mélange peuvent atteindre une hauteur de 1,5 à 1,8 mètre. Ceci n'est possible que pour les grandes baignoires, pas pour les boîtes de balcon.
    • Certaines espèces développent de très longues racines, ce qui ne fonctionne pas très bien dans les bacs. Ils n'aiment pas beaucoup ça.
    • Certaines espèces peuvent atteindre grossièrement 30 cm et plus. Floraison, cependant, seulement pendant 2-4 semaines. Ce n'est pas vraiment approprié pour les bacs, la floraison est alors plus longue et plus clairsemée.
  • Dois-je faucher les fleurs sauvages ? Si oui, quand et à quelle fréquence ?

    Le fauchage est nécessaire 1 à 2 fois. Une fois directement après la floraison principale en juillet. Il y a encore quelque chose qui fleurit. Mais si vous tondez ensuite, de nombreuses espèces arrivent à une deuxième fleur plus tard dans l'année. Pendant l'hiver, tout ce qui s'y trouve reste debout. Alors les oiseaux sont contents des graines, et beaucoup d'insectes trouvent un abri. Ce n'est qu'au début du printemps, en mars, que les restes des morts devraient être abattus

  • Les fleurs sauvages ont-elles besoin d'un soin particulier après le semis ?

    Si vous les passez en revue une fois en mars et enlevez les herbes existantes non souhaitées, cela favorisera la pousse les fleurs semées. Sinon, il n'y a rien d'autre à faire que de couper ou faucher une fois la floraison passée.

  • Mon rosier ne fleurit qu’une fois par an. Est-ce normal?

    Oui, pour certaines variétés. Notamment les rosiers assez anciens ne fleurissent qu’une fois et reprennent des forces le reste de l’année pour l’année suivante. Cela dépend donc des variétés, mais c’est une chose que vous ne pouvez pas changer.

  • La plantation de lavande aide-t-elle réellement à lutter contre les pucerons ?

    On dit que le parfum de la lavande repousserait les pucerons. Néanmoins, cela s’avère inefficace en cas de forte infestation. Utilisez l’Insecticide Spruzit® AF anti-ravageurs+ rosiers, afin d’éliminer efficacement les pucerons sur vos rosiers.

  • Quand dois-je tailler mes rosiers ?

    De préférence au printemps, à partir de mars quand les dommages causés par le gel de l’hiver sont visibles.

  • Comment aider mes rosiers à bien passer l’hiver ?

    Protéger les pieds avec une couche de terre de 20 cm puis recouvrez-la avec une épaisse couche d’écorces.

  • Puis-je agir préventivement pour éviter que les pucerons apparaissent ?

    En principe, oui. Fertilisez vos rosiers en mars et juillet avec l’Engrais pour rosiers Azet®. Les pucerons sucent moins volontiers les tiges vigoureuses. Néanmoins, s’il y a beaucoup de pucerons, cela ne sera pas une protection totale !

  • Je voudrais planter de nouveaux rosiers. Puis-je mettre de l’engrais directement dans le trou où je plante les rosiers ou vont-ils brûler ?

    Vous pouvez mettre les Engrais Azet® directement à l’endroit où vous plantez les rosiers ou les autres plantes. Grâce à leur composition naturelle, il n’y a aucun danger pour les racines fragiles.

  • Sur mes rosiers apparaissent des pousses qui ne produisent pas de fleurs. Qu’est-ce que c’est ?

    Ce sont des pousses sauvages qui apparaissent généralement sous le greffon. Le mieux est de les couper.

  • A quelle profondeur faut-il que je plante les rosiers ?

    Il est important que le greffon (un épaississement au-dessus des racines) soit mis 5 cm sous la terre. Le mieux est de le placer à l’identique du pot.

  • Puis-je garder les rosiers durablement dans un pot ?

    Même si les rosiers sont proposés dans des pots spéciaux, ils ne s’y gardent que peu d’années. Les rosiers ayant de longues racines, ils ont besoin de sols profonds pour s’épanouir.

  • J’aimerais remplacer un rosier sensible par un rosier résistant aux maladies. Puis-je le planter au même endroit ?

    Il vaudrait mieux trouver un autre endroit ou faire un apport important de terre. Ainsi vous éviterez les effets négatifs de l’appauvrissement du sol pour la nouvelle plante (manque de floraisons, maladies).

  • Sur mon vieux pommier, de la mousse et des lichens prolifèrent sur le tronc et les branches. Que puis-je faire ?

    Tout d’abord, réjouissez-vous car du lichen dans le jardin est un signe d’air très pur ! Les lichens n’abiment pas les arbres. La mousse non plus, mais c’est un signe d’une trop grande humidité. La cime de l’arbre est trop dense et les maladies cryptogamiques (champignons) peuvent s’y développer. Une bonne taille s’impose afin de donner air et lumière. La mousse disparaitra.

  • Faut-il que je panse toutes les coupures ?

    Ceci est nécessaire uniquement si le diamètre de la plaie est supérieur à 2 cm.

  • Quand faut-il que je taille mes buissons ?

    Les buissons verts se taillent en mars, les autres en juin/juillet.

  • Puis-je épandre Ferramol® anti-limaces+ juste avant de récolter mes salades ?

    Oui, c'est possible.

  • J’ai des animaux domestiques, des hérissons et d’autres auxiliaires utiles dans le jardin. Puis-je utiliser le Ferramol® anti-limaces+ sans crainte ?

    Oui, sans problème. Sa matière active est le tri-phosphate de fer qui est naturellement présente dans la nature ou dans les aliments comme le pain, les nouilles ou le riz.

  • Puis-je également épandre Ferramol® anti-limaces+ autour des salades et des fraisiers ?

    Oui, on peut le répandre sans problème autour des plantes.

  • Que se passe t-il par temps de pluie ? Faut-il que j’épande à nouveau le Ferramol® anti-limaces+ de Neudorff immédiatement après ?

    Non, ce n’est pas nécessaire. Les granulés se gonflent lorsqu’ils sont mouillés mais ne se désagrègent pas. Par temps sec, les granulés retrouvent leur forme initiale. Lorsqu’il gonfle, Ferramol® anti-limaces+ devient encore plus attractif.

  • Le Ferramol® anti-limaces+ n’a pas été efficace chez moi car je n’ai vu aucune limace morte !

    Détrompez-vous ! Dès que les limaces ont ingéré les granulés, elles se cachent dans le sol et y meurent.

  • Puis-je disposer le Ferramol® anti-limaces+ dans des récipients ?

    Non, ce n’est pas utile. Il faut l’épandre largement « à la volée » entre les plantes pour qu’il soit le plus efficace.

  • Puis-je utiliser les granulés Ferramol® anti-limaces+ déjà en mars ?

    Oui, c’est possible. Son efficacité n’est pas liée à la température. Si les limaces ont déjà causé des dégâts en mars, épandez Ferramol® anti-limaces+.

  • Que se passe-t-il si d’autres animaux ingèrent du Ferramol® anti-limaces+ ?

    Ce produit n’est pas toxique pour les animaux domestiques comme les chats et les chiens, ni pour les autres animaux comme les oiseaux, les grenouilles, les lézards etc.

  • Que puis-je effectuer comme action préventive contre les limaces ?

    N’arrosez pas le soir, mais le matin. Entourer les plates-bandes particulièrement atteintes d’une clôture. Sarclez ou griffez régulièrement le sol pour y détruire les oeufs déposés par les limaces. Protégez les hérissons et autres auxiliaires en leur aménageant des abris.

  • Des fourmis envahissent mes arbres fruitiers. Que puis-je faire sans traiter ?

    La méthode la plus simple est de placer une Bande gluante contre les chenilles. Vous la fixez simplement autour du tronc de l’arbre. Les fourmis restent collées sur la glue et n’arrivent plus jusqu’à la cime de l’arbre. En même temps, la ceinture attrape les femelles du phallin défeuillant qui pondent leurs œufs dans la cime de l’arbre. Ces œufs qui éclosent en chenilles mangent les jeunes feuilles au printemps.Solution prêt à l’emploi à vaporiser à l'intérieur ou à l'extérieur pour lutter contre les pucerons et les araignées rouges sur les fruits, les légumes et les plantes ornementales, ainsi que contre les mouches blanches sur les plantes ornementales: Neudosan nouveau PV

  • Il y a des fourmis sur les boutons de mes pivoines, alors qu’on ne voit aucun puceron. Peuvent-elles causer des dommages ?

    En principe, les fourmis ne causent pas de dommages aux plantes. Les boutons des pivoines portent des poils fins cristallisant un jus sucré et attirant les fourmis qui s’en nourrissent. Dès que les boutons ont éclos, la source sucrée étant épuisée, les fourmis disparaissent à nouveau.

  • Les feuilles de mes tomates s’enroulent vers l’intérieur. Qu’est-ce que c’est ?

    C’est une réaction à de mauvaises conditions d’exposition. Cela arrive aussi lors d’un arrosage trop fréquent ou irrégulier ou bien lors d’un surdosage d’engrais. Cela n’abîme pas la plante.

  • A quelle fréquence dois-je fertiliser mes fruits et légumes ?

    Un engrais organique comme l’Engrais Universel Fertofit® agit plusieurs semaines. Il suffit donc de fertiliser une fois au printemps lors du semis ou de la plantation, puis en été pour favoriser la formation des fruits.

  • Dois-je arroser après avoir fertilisé ?

    Les engrais organiques entrent en action quand ils sont en contact avec l’humidité. Mais vous pouvez également attendre la prochaine averse. L’action des engrais ne se désaltère pas même quand ils ne sont pas immédiatement dissouts.

  • Quel est l’avantage de l’engrais organique par rapport à l’engrais minéral ?

    Les engrais organiques contiennent beaucoup plus de substances utiles. Ils sont plus riches en oligo-éléments et en substances de croissance que les engrais minéraux. Les engrais organiques solides de Neudorff sont composés à plus de 50% de substances organiques qui meublent le sol et activent la vie dans le sol. Le résultat est une bonne croissance des plantes.

  • Je fertilise rarement. Puis-je donner le double d’engrais ?

    Non, car la plante ne peut absorber que ce dont elle a besoin en éléments nutritifs. Fertilisez exactement comme cela est conseillé sur l’emballage.

  • Si je fertilise 2 fois par an, est-ce que je vais être obligé de tondre sans arrêt ?

    Grâce aux engrais organiques de Neudorff, votre pelouse pousse plus en épaisseur qu’en hauteur. Vous n’aurez donc pas à tondre plus.

  • Que puis-je faire pour éviter que la mousse ne réapparaisse dans le pelouse?

    Vous avez le choix: utiliser le pelouse Finalsan®α,+ ou l'engrais à pelouse SPECIAL 5PLUS1.

  • Mon pelouse ne pousse pas bien, j’ai plus de mauvaises herbes que de pelouse. Que dois-je faire ?

    Il faut fertiliser votre sol deux fois par an, au printemps et en été. Car seul un pelouse sain peut combattre la mousse et les mauvaises herbes. Le mieux est d’utiliser l’Engrais pour pelouse Azet® de Neudorff. Grâce a son complexe biologique spécial, il active la vie du sol et ainsi renforce l’assimilation des substances nutritives par les racines du pelouse qui poussera mieux. 

  • En période de sécheresse, comment puis-je protéger ma pelouse du desséchement ?

    Une fertilisation régulière avec l’Engrais pour pelouse Azet® rend votre pelouse plus résistante à la sécheresse. Il contient, comme tous les Engrais Azet® de Neudorff. Il contient champignons mycorhizes qui fortifient les racines du pelouse et leur permettent d’aller chercher l’eau emmagasinée dans le sol. Votre pelouse reste ainsi plus verte plus longtemps.

  • Je veux réensemencer certains endroits. Comment procéder ?

    Houez le sol aux endroits désirés, enlevez la mousse et les mauvaises herbes. Epandez Rasenreparatur LückenLos. Mélangez la semence du pelouse avec l’Engrais pour pelouse Azet® et épandez ce mélange. Tassez légèrement le sol et arrosez.

  • Quelle sorte de pelouse faut-il semer dans les endroits ombragés ?

    Essayez de ne pas semer du pelouse là où il y a trop d’ombre. Il y aura toujours des problèmes de mousse et de mauvaises herbes. Le mieux est d’y mettre des plantes d’ornement.

  • Faut-il que je fertilise avant ou après la tonte ?

    Le mieux est de fertiliser après avoir tondu le pelouse. Pour agir les granulés doivent être en contact avec le sol. Cela est plus efficace quand le pelouse est court.

    De plus, si on fertilise avant la tonte, beaucoup de granulés se retrouveraient dans les déchets.

  • J’ai beaucoup de champignons dans ma pelouse. Qu’est-ce que je peux faire contre cela ?

    Il n’existe pas de remède contre les champignons dans le pelouse. Toutefois, ils ne sont pas nuisibles pour la pelouse. Il est bon de les couper régulièrement avec la tonte afin d’éviter la formation de spores.

  • Mon pelouse est trop feutré, il faut que je scarifie deux fois par an. Existe-t-il une solution ?

    Bien sûr : épandez régulièrement l’Engrais pour pelouse Azet®. Les microorganismes ravivent le sol, le concentré d’humus contenu dans. Ainsi vous renforcez les conditions pour que les microorganismes détruisent le feutrage racinaire.

  • Après l’hiver, mon pelouse est régulièrement tâché et pâle et j’ai souvent des moisissures dues à la neige. Que puis-je faire ?

    Fertilisez votre pelouse une dernière fois en août ou en septembre. Ainsi votre pelouse sera renforcé pour résister à l’hiver. Utilisez Engrais pour pelouse Azet®Engrais d'automne pour gazon.

  • Faut-il que j’arrose mon pelouse après l’avoir fertilisé ?

    Ce n’est pas nécessaire. Les granulés de l'Engrais pour pelouse Azet® resteront sur le pelouse par temps sec. Mais ils n’agiront pas. Ils ne seront absorbés par les racines que lorsqu’ils auront été dissous par la pluie.

  • J’ai des enfants et des animaux domestiques. Peuvent-ils retourner sur le pelouse après l’avoir fertilisé ?

    Oui, sans problème car nos engrais sont organiques et à base de matières premières naturelles.

  • Puis-je également utiliser le Finalsan®α,+ Désherbant sur la pelouse ?

    Non, ce n’est pas possible car ce produit n’est pas sélectif, c’est-à-dire qu’il ne fait pas de différence entre les mauvaises herbes et la pelouse. Le gazon serait également détruit.

  • Est-il vrai que pour pouvoir utiliser un désherbant, il doit y avoir une température minimum de 15°C ?

    C’est vrai pour la plupart des désherbants mais pas pour le Finalsan®α,+. C’est pourquoi, on peut l’utiliser tôt dans l’année à partir d'une température de 10°C.

  • Que se passe-t-il si le produit tombe par erreur sur les tiges des plantes ?

    Il ne se passe rien car la matière active ne pénètre pas les parties boisées des plantes.

  • Quand les animaux domestiques peuvent-ils retourner sur les surfaces traitées ?

    Très rapidement, dès que le produit, qui est sans risque pour eux, a séché.

  • Peut-on utiliser un désherbant alors que l’on jardine naturellement ?

    Les mauvaises herbes sont une véritable plaie. Elles se répandent rapidement et en grande quantité et leurs racines sont profondes. Il est alors utile d’utiliser un désherbant sans classement toxicologique, ni environnemental et à base d’une matière première présente dans la nature notamment dans les géraniums.

  • A quoi dois-je faire attention lors du traitement avec Finalsan®α,+ Désherbant ?

    Les mauvaises herbes doivent être sèches avant le traitement, c’est-à-dire non mouillées par la rosée ou la pluie. Vaporisez-les abondamment : elles doivent être complètement trempées. Il ne doit pas pleuvoir le jour du traitement.

  • Le Désherbant Finalsan®α,+ Désherbant concentré Plus agit-il contre toutes les mauvaises herbes ?

    Il est efficace contre de nombreuses mauvaises herbes difficiles comme l’égopode podagraire ou la prêle.
    Une deuxième application peut néanmoins s’avérer nécessaire.

  • Quand puis-je resemer ou replanter sur les surfaces traitées ?

    Vous pouvez resemer ou replanter immédiatement. Finalsan®α,+® Désherbant concentré Plus n’agit pas sur les semis, ni sur les graines.