Mobilité

Mobilité : seulement en cas d’absolue nécessité

La plupart des émissions de CO2 dommageables pour le climat proviennent des déplacements privés. C’est pourquoi nous avons pris diverses mesures pour limiter nos déplacements, toutefois nécessaires dans certains cas :

  • nous essayons donc d’éviter de nous déplacer. Nous avons installé une salle de vidéo-conférence équipée d’un smart board. Cela nous permet de converser avec plusieurs personnes au téléphone en même temps tout en les voyant. Nous pouvons également travailler et modifier des dossiers en même temps que nous discutons. Cette mesure réduit considérablement les déplacements au sein de l’entreprise.
  • Tous les collègues qui voyagent ont une carte de réduction BahnCard et se déplacent en train lorsque c’est possible.
  • Parfois, cependant, les trajets en voiture sont inévitables. En attendant, nous avons limité les émissions de CO2 de nos véhicules de société à 120 g de CO2/km maximum. Nous voulons en fait diminuer la consommation de carburant et les gaz d’échappement jusqu’à 10%.
  • Lorsque nous devons prendre l’avion, nous payons de notre plein gré une redevance protection de l’environnement, proportionnelle aux émissions, à l’organisation de protection de l’environnement atmosfair. Bien sûr, cela n’évite pas les émissions de CO2. Mais cela nous permet de compenser. Car atmosfair utilise nos contributions pour développer les énergies renouvelables dans des pays qui en ont peu, à savoir avant tout dans les pays en voie de développement. Grâce à cette action, atmosfair réduit la consommation de combustibles fossiles.